Ambassadeur Webcams 13°
-/+
balise-alt-logo-header-meet-in-nice
MEET IN NICE Site officiel du bureau des congrès de nice

Les grands projets de la ville

Nice, 5ème ville de France et pôle touristique international, est une capitale régionale moderne et active qui a su conserver son art de vivre au fil des siècles d’une histoire riche et intense.

Trois domaines portent particulièrement une volonté d'exellence : le développement durable, la santé et le tourisme, tous surfant sur la vague du numérique.

Devenir une référence en matière d'écologie et la ville verte de la Méditerranée est aujourd'hui une priorité. Cet état d'esprit demeure et s'élargit à tous les domaines, comme le démontre ce florilège de projets d'envergure.

 

Dossier de Presse : Nice, les grands projets et ambitions

La Métropole Nice Côte d'Azur a défini une stratégie de développement axée principalement sur la préservation de son environnement naturel, patrimonial et culturel.
La mise en place d'une politique de développement durable s'applique désormais à tous les domaines : des transports aux nouvelles installations. Nice s'embellit et construit son avenir économique à l'Ouest. 

 

Requalification de la Promenade des Anglais

La Promenade des Anglais se refait une beauté !

La Promenade des Anglais à Nice vise le classement au patrimoine mondial.
Une première étape décisive dans cette candidature a été franchie en novembre 2016 avec le feu vert du Comité National des biens français du patrimoine mondial.

Ce lieu chargé d’histoire, vitrine de la capitale azuréenne, a connu des phases successives d’aménagement et de transformation au cours des siècles mais n'avait pas, depuis plusieurs décennies, fait l’objet de requalification majeure hormis sur quelques secteurs (Rauba Capeù, Quai des Etats-Unis).

Pour améliorer la sécurité et la cohabitation des piétons et cyclistes, la piste cyclable actuelle sera élargie à 3,50m et réaménagée en site propre. Le revêtement du trottoir sera entièrement refait, le mobilier urbain rénové et l'éclairage actuel remplacé par un équipement fonctionnant avec des lampes à LED, économes en énergie. Enfin, un nouveau terre-plein alternant palmiers, fleurs et arbustes, parallèle à celui qui sépare les chaussées nord et sud, sera aménagé pour séparer la circulation automobile de la piste clyclable et atténuer, pour les promeneurs, la perception du bruit de la circulation. D'autres aménagements viendront apporter une certaine originalité sur le trottoir. L'artère mythique niçoise pourrait alors se transformer en "promenade des arts".

Cette refonte globable de toute la Promenade des Anglais sera effectuée en cinq tronçons, entre fin 2015 et 2020.

L'investissement est de 16 M€.

 

Eco-Vallée

Opération d'Intérêt National décidée lors du Grenelle de l'Environnement. L’ambition de l’Eco-Vallée est de proposer un autre modèle de développement et d’urbanisme.

Dans le domaine de l'accueil et du tourisme d'affaires, la Ville de Nice a souhaité augmenter l'attractivité de la Côte d'Azur et ses capacités d'accueil. A cette fin, la Communauté Urbaine Nice Côte d'Azur réalise une grande infrastructure polyvalente qui permettra de conjuguer urbanisation et espaces préservés.

Ce projet de 10 000 ha, dont 450 seront valorisés et urbanisés, aménagés dans la plaine du Var (à l'Ouest de la ville), est l'avenir des Alpes Maritimes. Cette zone accueille déjà des entreprises dont un pôle d'enseignement et de recherche dédié aux métiers du développement durable et de l'écologie, un éco-stade aux normes UEFA. Vont suivre un équipement culturel d'envergure et un centre d'expositions de 75 000 m2, en complément des structures existantes, ainsi que des logements, des commerces et des espaces verts majeurs.

Si ce projet a reçu le label « opération d’intérêt national », c’est surtout pour l'étendue de son ambition dont l'impact concerne le niveau national. Rares sont les initiatives de développement d’un territoire dont la vision soit aussi « grand angle ».

Economie et emploi, écologie, aménagement et transport, logement et vie quotidienne : dans toutes ces dimensions, l’Eco-Vallée compte apporter des réponses efficaces et originales.

Imaginer un autre mode d'aménagement et de développement, tel est le défi de l’opération Eco-Vallée. Certes, il ne s’agit pas d’une ville nouvelle implantée sur un terrain vierge : l’opération doit s’adapter à un territoire existant, à son histoire, aux forces et aux faiblesses de son développement passé. Le projet a toutefois l’ambition de redonner à la plaine du Var son harmonie, sa cohérence, tout comme renforcer sa richesse naturelle et humaine.

Livraison en plusieurs phases : jusqu'à 2025
Investissement : 2 Milliards € dont 75 % issu du secteur privé

Plus d'informations

 

Transports et aménagement

Une deuxième ligne de tramway à l'horizon 2018 et une troisième qui connectera entre eux, dès 2020, les pôles majeurs de l'Eco-Vallée.

L'installation de la première ligne du tramway a considérablement changé le visage de la ville. La ligne 1, qui relie le Nord à l'Est de Nice, sera complétée par une ligne 2, actuellement en construction. Cette nouvelle ligne Ouest-Est devrait être opérationnelle en 2018. 2 La Ligne 2 du tramway desservira Nice d’Est en Ouest, sur les 11,3 km reliant le Port à l’Aéroport en 26 minutes. Une ligne dont le tracé sera en souterrain sur 3,2 km afin de permettre une desserte optimale du centre-ville tout en préservant sa qualité architecturale datant du XIXe siècle. 20 stations dont 4 souterraines seront construites, 2 400 arbres nouveaux seront plantés. Grâce à des solutions de recharge par le sol, couplée à un système de stockage ayant recours à des supercondensateurs embarqués sur le toit du tramway, la ligne sera exempte de caténaires en aérien.


Jusqu'à 200.000 voyageurs par jour sont attendus; autant d'usagers dont le comportement en matière d'utilisation d'un véhicule individuel sera complètement modifié. La nouvelle ligne de tramway supprimera l'entrée quotidienne de 20 000 voitures à Nice. Un pôle multimodal permettra les échanges entre le tramway et tous les modes de transports (avions, TGV, TER, bus, voitures et vélos).

4 nouveaux parcs-relais de 1 250 places à terme, limiteront l'entrée des voitures au coeur de l'agglomération. Investissement : 720 M€ - Site officiel du projet

 

Dès 2020, la ligne 3 du tramway permettra de relier le centre-ville avec le terminus de St-Isidore en 25 minutes seulement. La ligne 3 circulera en partie sur l'infrastructure de la ligne 2. En accompagnant l'Opération d'Intérêt National, la ligne 3 va irriguer de façon qualitative les nouveaux quartiers urbains en plein développement, attirer de nombreuses entreprises et dynamiser l'ensemble du projet. En effet, la construction de près de 1,2 million de m2 et de 5 400 logements nouveaux (prévus à l'horizon 2026, entre l'aéroport et St-Isidore) va générer l'arrivée de 11 400 habitants et la création d'au moins 25 000 emplois.

La ligne 3 se déploiera sur 7 km, dont 3,7 de nouvelle voie et desservira 11 stations (dont 6 nouvelles). Sa fréquentation est estimée à 12 000 passagers par jour en 2020.

Lancement des travaux courant 2017. Investissement : 56,5 M€, financés sans endettement.

 

 

Pôle de transport multimodal du Grand Arénas

Le pôle multimodal Nice Saint-Augustin-Aéroport sera le nœud de connexion majeur de l’Éco-Vallée. Tous les modes de transport sur un seul site

Situé sur l’axe Est-Ouest, à proximité de l’aéroport et de l’Arénas, le pôle multimodal Nice Saint-Augustin-Aéroport regroupera à terme une gare ferroviaire (trains et TGV vers Paris, Marseille ou l’Italie), une gare routière (autobus urbains et interurbains), une liaison directe vers le centre-ville de Nice via le tramway, des stations de vélos (Vélo bleu) et de voitures électriques (Auto bleue), des parkings-relais… Cette infrastructure qui occupera 90 000 m2 est une opération pilote de la démarche Éco-Cité. Elle figure aussi parmi les équipements majeurs de l’opération Grand Arénas, puisqu’il offrira à ce nouveau quartier d’affaires une accessibilité exceptionnelle. Le pôle sera directement connecté à l’aéroport international et au réseau des futurs pôles multimodaux de l’Eco-Vallée.

 

Pôle d'échanges multimodal Nice-Thiers et requalification du quartier

Réaménagement de la gare centrale Nice-Thiers et de son quartier.

Principale pôle ferroviaire de Nice Côte d'Azur (8 millions de voyageurs par an - 11 millions attendus d'ici 2020), la gare de Nice-Thiers a été construite en 1870. L'arrivée à l'horizon 2023 de la ligne grande vitesse, le renforcement des TER (deuxième densité de France après l'Ile-de-France) ainsi que le développement du réseau du tramway, confortent l'importance du projet d'aménagement de la gare Nice-Thiers. L'objectif est de réaliser un véritable pôle d'échanges multimodal de plus de 10 000 m2 répondant aux besoins constants de développement des transports et de l'inter-modalité.

Des travaux concernant le bâtiment des voyageurs, les services et les accès aux quais ont été livrés la fin 2015. Une deuxième tranche de travaux visant à intégrer un espace marchand rejoignant la ligne 1 du tramway est prévue, avec une livraison à 2020.

Investissements : 61.5 million €, répartis entre la Region, le Department, la Métropole Nice Cote d'Azur, Gares et Connexons et la SNCF.

-----------------------------------

La redynamisation du quartier sera également assurée par l’édification d’un ensemble immobilier de 19 000m² sur un programme mixte et au design moderne (commerces, hôtel "Hilton Garden Inn" de 120 chambres, salle de spectacle de 600 places, bureaux et services). Le bâtiment qui abritera le nouvel ensemble, baptisé « Iconic »,  se veut porteur d’une identité forte, signée par Daniel Libeskind, également auteur du « Master Plan » de Groud Zero à Manhattan ou du Royal Ontario Museum de Toronto.  La structure de 40 mètres de hauteur sera faite de béton, d’acier et de verre rappelant un diamant à plusieurs facettes. « Je me suis inspiré des formes minérales de l’azurite, d’une cristallisation harmonieuse pour créer un bâtiment qui pourra être vu sous tous les angles et contribuera ainsi à faire disparaître la frontière entre ces deux parties de la ville. Il servira aussi à refléter la ville, la lumière et le paysage »

Cette opération est l’un des plus audacieux projets de requalification de quartier de gare jamais réalisés et représente un investissement de 80M d’euros. Le planning prévoit un début des travaux au 4ème trimestre 2017 pour une livraison en 2019.

 

@Studio Libeskind
 

Nice Méridia et Eco-Campus

Opération prioritaire de l’Éco-Vallée, la technopole urbaine Nice Méridia a vocation à s’étendre sur 200 hectares, avec un premier secteur opérationnel de 24 hectares. A horizon 2020, son Eco-campus doit regrouper des pôles d'enseignements, de recherche et d'innovation liés à l'environnement, au développement durable et aux smart cities.

La technopole urbaine Nice Méridia compte déjà des logements, un hôtel d'entreprises (Premium) et sa pépinière de startup, ainsi que l'immeuble The Crown avec ses 11 105 m2 dont 4 500 m2 loués par la société américiane IBM.

Sa situation urbaine ainsi que la mixité de son programme en font un éco-quartier unique, offrant une qualité de vie et de travail incomparable. Véritable catalyseur d’innovation, Nice Méridia offre un espace de développement pour la R&D et la formation dans les secteurs de la croissance verte, de l’environnement et de la santé.


L’objectif de Nice Méridia est de créer et d’organiser un site urbain particulièrement attractif pour les organisations publiques et privées de R&D en renforçant les secteurs prioritaires d’Éco-Vallée liés à l’innovation durable, tout en accélérant les processus du développement endogène tels que les incubateurs, pépinières d’entreprises, hôtels d’entreprises, business centers…

L’organisation et le fonctionnement de cet espace sont conçus de façon à favoriser les circuits courts entre les connaissances et les innovations développées au sein de l’éco-campus. Ainsi, l’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD), inauguré en février 2012, et le Centre Européen d'Entreprises et d'Innovation (CEEI) permettront de promouvoir l’innovation et la création d’entreprises dans le domaine du développement durable et des technologies vertes.

Autre projet d'exception attendu à Nice Méridia, à échéance 2018 : un programme innovant de 125 "logements jardins", signé par l'architecte Jean Nouvel, réparti sur deux immeubles économes en énergie.

 

Un nouveau centre d'expositions

Un centre international d'expositions et de congrès de 65 000 m2 (dans sa première phase) complémentaire aux structures déjà existantes, verra le jour à l'ouest de Nice, au sein du quartier d'affaires Grand Arénas. Cette infrastructure polyvalente, à proximité directe de l'Aéroport International Nice Côte d'Azur, de la gare multimodale et de l'autoroute, constituera une nouvelle étape dans le développement du tourisme d'affaires à Nice et sur la Côte d'Azur.


La conception de ce projet a été confiée à une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine, travaillant autour de l’architecte-urbaniste catalan Josep Lluís Mateo, qui assurera également la maîtrise d’œuvre des espaces publics, ainsi qu’une assistance auprès des promoteurs et concepteurs des différents programmes immobiliers à développer sur le site. Livraison prévue en 2023.

 

Intégration d'un magasin Ikea dans l'Eco-Vallée

Un projet intégré unique au monde avec les dernières innovations en matière de développement durable !

Le « Nouveau-Nice » est en train de se dessiner avec l'intégration d'un magasin du fabricant de meubles, numéro 1 mondial, qui cherchait depuis plusieurs années déjà à renforcer sa présence dans le Sud-Est de la France. C'est donc au sein de l’Eco-vallée que se dressera un ensemble architectural tout en harmonie et en lignes dynamiques. Au-delà d’un ensemble commercial, c’est un quartier qui est en train de naître. 298 appartements vont s'installer autour du magasin. Ce quartier avec ses commerces et avec l’ensemble de l’Eco-vallée est appelé à rayonner bien au-delà des frontières du territoire métropolitain, en liens et en synergie avec la politique économique portée par la Région Provence Alpes Côte d’Azur.


Nice a voulu un Ikéa unique au monde, parfaitement intégré dans son éco-quartier et exemplaire en matière de développement durable.
Pour atteindre tous ces objectifs, la ville a fait appel à l'architecte Jean-Michel Wilmotte, déjà auteur du stade Allianz Riviera voisin, et qui a pris en compte la dimension écologique avec :
-  7000 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture et le recours à la géothermie pour fournir l’énergie.
- la très haute performance énergétique de tous les bâtiments.
- des espaces verts et des terrasses végétalisées.

Ce projet complexe concernera 32 000 m2 dont 24 000 m2 de surface de vente.
La zone de chalandise couvrira 1,5 millions d'habitants depuis l'Italie jusqu'au Massif des Maures et de l'Estérel et l'arrière-pays niçois.
350 emplois seront à pourvoir au sein du magasin.

L'ouverture de ce magasin sera une "locomotive" très attendue du projet d'Eco-quartier.

Ouverture prévue en 2019.

 

 

Colline de l'ancien Château

Ce haut lieu de la ville, berceau de son histoire, fait l'objet d'un projet global de requalification.

Le parc du Château, d’une superficie de 12 hectares, est un site naturel classé comme « Monument naturel » depuis le 24 décembre 1935. Ce site, ouvert au public, qui a une importante vocation touristique et patrimoniale, n’a fait l’objet d’aucune rénovation depuis de nombreuses années. Située à l’extrémité Est de la Promenade des Anglais, la Colline du Château fait aussi partie intégrante du site global de la Baie des Anges et participe pleinement à la démarche engagée par la Ville en faveur de la candidature à l’inscription par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial.

La 1ère phase des travaux concernant le sommet de la colline et les ruines de l'ancien château va démarrer au cours du 1er semestre 2017.

Le but est de retrouver l’esprit des promenades du XIXe siècle, avec un paysage qui s’ouvre sur la Baie des Anges. Et, comme point culminant, le donjon et sa vue à 180° et sa table d’orientation...

 

 

Projet 109 : un local destiné aux arts vivants

Les anciens abattoirs de Nice reconvertis en nouveau centre
de la création artistique de Nice.

La ville veut faire de ces 40.000 m2, dont 10 000 construits, « un lieu unique, exceptionnel ». Cet espace industriel devrait accueillir toute la diversité possible en matière artistique, peinture, danse, musique... Espace de programmation et de création, d’expériences et d’innovations, le 109 a pour vocation d'être un lieu de vie et de convivialité pour les artistes et les publics.

« Tout ce qui est création y trouvera sa place » a annoncé Christian Estrosi, Maire de Nice. Les premiers locataires ont d'ores et déjà intégré les lieux au printemps 2016, soit 29 ateliers d’artistes. A partir de 2017, ce bâtiment pourra accueillir un centre de formation des métiers d’art, un incubateur, une pépinière et un hôtel de start-up.  Une bibliothèque et une salle de concert s’ajouteront à ce nouveau projet.