Ambassadeur
-/+
14° Webcams
Nice, la lumière naturellement Site officiel du bureau des congrès de nice

Nice Smart City

Le 17 février 2015, le cabinet américain Juniper Research *a classé Nice en 4ème position des "Smart Cities" (villes intelligentes connectées), derrière Barcelone, New York et Londres et devant Singapour.
A Nice, le futur est déjà en marche !

Les critères pris en compte pour ce classement sont les réseaux électriques intelligents (smart grids), la gestion du trafic routier et d'éclairage des rues, la cohésion sociale et les expertises technologiques développées autour de ce ces questions. Selon le rapport Juniper "Stratégies de l'énergie, des émissions et des économies de coûts 2014 - 2019", les initiatives réalisées par les villes en matière de réductions d'énergie permettraient d'atteindre les 10,7 milliards de dollars d'économies annuelles d'ici 2019.

Malgré des disparités importantes dans la régulation du marché de l'énergie et de la politique, il y a une volonté confirmée à l'échelle mondiale de mettre en oeuvre un réseau plus intelligent. Ce positionnement de Nice dans le top 5 mondial salue tous les efforts que notre ville a engagés depuis plusieurs années dans ce domaine : utilisation des technologies NFC, développement du projet Nice Grid, expérimentations autour du boulevard connecté et autres projets en cours.

* Juniper Research fournit des services de recherche et d'analyse pour le secteur mondial des télécommunications et identifie les dernières tendances et l'impact des technologies émergentes.

 

Une dynamique engagée dès 2010 !

Depuis la mise en œuvre en 2010 et en avant première européenne du premier bouquet de services basé sur la technologie NFC (Neard Field Communication) jusqu’au déploiement de la fibre optique sur l’ensemble de son territoire à fin 2016, la Ville de Nice cumule tous les aspects d’une « ville intelligente » ! Elle a en effet été classée en 4ème position des villes connectées au monde, derrière Barcelone, New York et Singapour !

• 2011 : Nice Côte d’Azur remporte le Smarter City Challenge porté par la société IBM.
• 2012 : Nice expérimente les Smart Grid (le réseau électrique intelligent) et organise la 1ère édition du salon international Innovative City à Nice.
• 2013 : Nice met en service la mairie virtuelle Spot Mairie avec Cisco pour simplifier l’accès aux démarches administratives et du boulevard connecté.
• 2014 : Nice crée un Smart City Innovation Center, première plateforme française réunissant dans un même lieu les acteurs de la recherche, de l’enseignement et des entreprises leaders de la ville intelligente.
• 2015 : Nice obtient le label French Tech et l’inauguration en septembre, du « 27 Delvalle », quartier général de la santé connectée et de la Silver Economy

 

Smart City Innovation Center

Nice a ouvert en février 2015 son « Smart City Innovation Center », première plateforme française réunissant dans un même lieu les acteurs de la recherche, de l’enseignement et des entreprises leaders de la ville intelligente.

Sous l’impulsion de Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, et en lien étroit avec l'Université Nice Sophia-Antipolis, la Métropole Nice Côte d’Azur a constitué autour d’elle, dans le cadre de l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable), un consortium de grands acteurs industriels pour créer le Smart City Innovation Center. Véritable plateforme collaborative unique en France, le Smart Innovation Center réunit dans un même lieu les acteurs de la recherche, de l’enseignement et des entreprises leaders de la ville intelligente. 

 

Ce « Smart City Innovation Center » prend la forme d’un show room de 300 m2 installé au cœur même de l’Eco-Vallée. Cet espace permet concrètement au monde de l’université et de la recherche de travailler en synergie avec des industriels leaders en matière d’innovation et de ville intelligente (Veolia, IBM, m2ocity, Orange). Le Monitoring Urbain Environnemental (MUE) est l’une des premières applications présentées : à travers le déploiement d’un réseau de près de 3 000 capteurs sur un territoire de 160 hectares à Nice Ouest, des données d’ordre environnemental sont collectées (qualité de l’air, bruit, eau et énergie, gestion des déchets…) et traitées pour tester une vingtaine de nouveaux services et améliorer ensuite les services aux habitants, aux entreprises, aux collectivités.

Le Smart City Innovation Center préfigure le futur Eco-Campus de la Plaine du Var. Il prépare ainsi l’avenir économique du territoire en développant des projets sur les grands axes définis par Christian Estrosi  autour de la métropole durable et interconnectée, au service du développement économique, de l’emploi, permettant également d’optimiser la gestion de la ville et d’améliorer la vie des Niçois.

 

 

ICapital 2017

Les initiatives menées sur le territoire en matière de Smart City sont multiples et ont amené la Métropole Nice Côte d’Azur à renforcer ses collaborations avec des grands industriels, des PME, notamment issues du réseau de la French Tech, ainsi qu’avec le monde universitaire (l’IMREDD et l’Université Nice Côte d’Azur labellisée IDEX). La Métropole Nice Côte d’Azur est ainsi devenue le chef d’orchestre d’une innovation territoriale dont les citoyens sont bénéficiaires mais aussi parties prenantes.

C’est dans ce contexte que la Métropole a souhaité candidater au prix « ICapital 2017 » qui vise à récompenser les efforts de villes européennes de plus de 100 000 habitants pour promouvoir l'innovation au sein de leurs communautés et ainsi améliorer la qualité de vie de leurs citoyens.

En 2018, le prix récompensera une ville ou une métropole prête à se proposer comme territoire d'expérimentation avec comme objectif, la coordination et la mise en place d’initiatives innovantes axés sur les citoyens pour trouver des solutions aux défis sociétaux actuels.

Dans le cadre de sa candidature, la Métropole Nice Côte d’Azur a organisé le colloque « Les citoyens dans la ville intelligente » le 2 mars 2017 au Parc Phoenix en salle Linné, sur les thèmes suivants :

  • la citoyenneté dans la mondialisation numérique,
  • la démocratie participative à l’ère du numérique,
  • l’administration au cœur de la transformation numérique des territoires et des organisations,
  • les citoyens dans la ville numérique,
  • innovations « Smart citizens » en Europe.

Avec pour objectif de croiser différents regards et de réunir des représentants des institutions européennes, des élus et représentants des collectivités locales, des chercheurs, des experts de tous horizons…… et bien sûr des « smart citizens » !

 

Label French Tech

Convaincu que l'éclosion de startups susceptibles de devenir des leaders internationaux passe par la structuration d'écosystèmes dynamiques et fédérés, l'Etat français a lancé, en 2014, un programme de labellisation de "Métropoles French Tech" pour identifier et valoriser ces écosystèmes.

La Métropole Nice Côte d'Azur, la Communauté d'agglomération Sophia Antipolis, la Communauté d'agglomération des Pays de Lérins, la Communauté d'agglomération des Pays de Grasse, le Conseil général des Alpes-Maritimes et la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur ont uni leurs forces pour construire une candidature unique, réunissant de grands groupes, des entreprises en croissance (startups et PME), des pôles de compétitivité, des universités et laboratoires de recherche, des structures d'enseignements supérieurs, des communautés d'entrepreneurs et les institutionnels du territoire, unis pour une même ambition: la labellisation "Métropole French Tech".

Avec sa labellisation obtenue en juin 2015, la French Tech Côte d’Azur rassemble tous les talents du territoire qui travaillent dans le secteur du numérique : les entrepreneurs mais aussi tous ceux qui s’engagent et qui contribuent à la croissance et au rayonnement des startups,  investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, étudiants, associations, blogueurs, medias, opérateurs publics, etc. 

Les objectifs de la French Tech Côte d'Azur sont définis :

• 50 nouvelles startup éligibles chaque année, dans un processus d'accélération d'ici à 3 ans
• 10 nouvelles "tech champions" à rayonnement international d'ici 10 ans
• Promouvoir un élan collectif international

www.frenchtechcotedazur.fr

 

Salon Innovative City

Chaque année, en juin, la ville de Nice accueille le salon Innovative City, salon de référence internationale sur la smart city. Des acteurs industriels sont présents aux côtés des collectivités les plus innovantes. Conçu comme le lieu de rencontres et ‘think tank’ de la ville intelligente et durable, ce salon aborde des thèmes fondamentaux au travers des témoignages et d’expertises d’acteurs internationaux: la ville intelligente et durable, cœur de réseaux humains ; la métamorphose des villes par l’urbanisation des technologies ; l’intelligence collective au cœur de la ville intelligente. Il est le premier événement international francophone de l’innovation urbaine, avec plus de 40 pays représentés, 90 exposants et 3.200 participants en 2015.


www.innovative-city.com

 

Le Monitoring Urbain Environnemental (MUE)

A travers 3.000 capteurs déployés sur un territoire de 160 hectares à Nice Ouest, le système de monitoring permet de traiter des données environnementales (pollution de l’air et accoustique, eau et énergie, gestion des déchets, etc.) pour tester de nouveaux services au bénéfice des habitants, entreprises et collectivités.

« Nous avons créé un entrepôt de données unique en France permettant l’hypervision en temps réel, avec des fonctions prédictives pour mieux piloter le territoire. » a précisé Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur.

A la clé: confort et économies d’énergies : 20 à 40% d'économie sont annoncés sur les bâtiments, 10 à 30 % sur l’éclairage public.

En 2017, plus de 80 % de la consommation électrique sera contrôlée via une Gestion Technique des Bâtiments (GTB) collectée par des compteurs électriques intelligents.

 

Une ville toujours plus sûre

Nice possède le plus important réseau de caméras vidéos de France

En matière de sécurité, Nice dispose du premier centre de supervision urbain de France, créé en 2010. Sa vidéo-surveillance consiste en 1 256 caméras (soit 1 caméra pour 283 habitants ou 15 caméras au km2) et un réseau relié à un Système de Vidéo Protection Intelligent, capable de détecter automatiquement et en temps réel tout comportement "anormal".