Ambassadeur Webcams 19°
-/+
balise-alt-logo-header-meet-in-nice
MEET IN NICE Site officiel du bureau des congrès de nice

Pose de la 1ère pierre de l'IMREDD

La première pierre de l'Institut Méditerranéen du Risque, de l'Environnement et du Développement Durable (IMREDD) a été posée ce vendredi 2 mars 2018, en présence d'Edouard Philippe - Premier Ministre, de Frédérique Vidal - Ministre de l'Enseignement Supérieur et de Christian Estrosi - Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d'Azur. Le bâtiment, signé Marc Barani, réunira le monde de la recherche académique et les entreprises.

Dès la rentrée universitaire 2019, l'IMREDD s'installera dans un bâtiment exemplaire au plan énergetique et environnemental et précurseur des conceptions et technologies d'avenir. Près de 1 000 étudiants, une centaine de chercheurs et cinquante doctorants occuperont ce nouveal espace de 5 000 m2 qui s'inscrira au coeur de l'éco-campus de la technopole Nice-Méridia dans la Plaine du Var, à l'ouest de Nice; éco-campus appelé à abriter, à terme, 5 000 étudiants sur 50 000 m2.

L’atelier Barani, lauréat du concours d'architecte, a dessiné un bâtiment rectangulaire dont les façades habillées de grandes lames fixes en verre opalescent, apportent une transparence permettant de donner une vraie lisibilité sur l’extérieur aux activités de recherche et de formation. Le nouvel institut méditerranéen sera doté d'un patio central et se structurera sur quatre niveaux. Le rez-de-chaussée accueillera le hall, la plateforme technologique, le "learning center" et les services administratifs. Le niveau mezzanine hébergera d'autres salles du learning center ainsi qu'un jardin "en lanière". Au-dessus, se trouveront répartis sur deux étages des salles de formation et des espaces de travail dédiés aux entreprises ou aux enseignements et à la recherche.

L'IMREDD est un "centre de référence" sur un sujet d'enjeu sociétal en lien avec le territoire et ses collectivités. L'IRMEDD se destine plus particulièrement au territoire intelligent, prévention et gestion des risques et s'intéresse à la mobilité verte (multi et intermodalité, covoiturage, autopartage, réseaux de bornes de recharge), à l'énergie (transition et efficacité, EnR, BePos), à l'environnement (pollution, qualité de l'air, traitement de l'eau et des déchets) et aux risques (résilience, inondations, glissements de terrain, éboulements, séismes et tsunamis). Cette structure, qui associe le monde de la recherche, les collectivités et les étudiants pour "imaginer la ville du futur", existe déjà, depuis 2012, partageant les locaux quelques mètres plus loin avec l'incubateur de start-up de la Métropole. L'IMREDD héberge depuis 2015 le smart city innovation center et favorise la fertilisation croisée entre les acteurs de la recherche, de l’enseignement et des entreprises leaders de la ville intelligente afin de soutenir l’innovation et l’emploi sur le territoire.

Le coût total de l’opération, d’un montant total de 14,90 M€, bénéficie de financements de la part de l’Etat (Contrat de Plan Etat-Région), de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et de la Métropole Nice Côte d’Azur. Projet co-conçu par  l’Université Nice Sophia Antipolis et la Métropole Nice-Côte d’Azur.