Ambassadeur Webcams 17°
-/+
Mon Meeting Guide
balise-alt-logo-header-meet-in-nice
MEET IN NICE Site officiel du bureau des congrès de nice

L'Universarium de Nice ouvrira fin 2019

L’Observatoire de la Côte d’Azur bénéficie actuellement de travaux de rénovation et de transformation de certains de ses espaces classés monuments historiques. L’ambition est de rendre ce site majeur de la recherche scientifique et technique internationale plus attractif et plus accessible au grand public.

 

Construit par Gustave Eiffel et Charles Garnier en 1881, l'Observatoire de Nice Côte d'Azur intégrera, après complète rénovation, un centre de diffusion de culture scientifique. Ce pôle s'appellera "Universarium" et proposera en permanence des animations pédagogiques et des expositions, permettant ainsi au pubic de découvrir le patrimoine astronomique. Les visiteurs pourront scruter de près la Grande Lunette qui est l’une des plus grandes au monde encore en fonction. 

L’ouverture au public de l’Observatoire de Nice et du projet Universarium avec ses 5 espaces pédagogiques et ludiques de découvertes est prévue pour novembre 2019 !
Coût des travaux : 4 Millions d'€ financés par la Région (2,3 Millions), l'Etat (900 000 €), la Direction régionale des Affaires Cultures (300 000 €), la Ville (100 000 €)...

Aujourd'hui encore, 200 chercheurs, ingénieurs et techniciens travaillent sur ce site et participent à de nombreux projets internationaux, que ce soit au sol ou dans l'espace. L’Observatoire Nice Côte d'Azur est l’un des 28 Observatoires des Sciences de l’Univers Français chargés du recueil continu et systématique de données. Il est un établissement autonome, membre fondateur de l’Université Côte d’Azur. Une pépite pour l’exploration, puisque ses travaux sont internationalement reconnus. On lui doit, notamment la découverte récente d’une exoplanète, la mission Matisse au Chili, le détecteur d’ondes gravitationnelles..


Les activités scientifiques de cet observatoire sont réparties dans trois unités de recherche :

  • ARTEMIS :  la détection des ondes gravitationnelles
  • LAGRANGE : la planétologie, la physique stellaire, l'analyse des données et cosmologie, les fluides et plasmas, et la turbulence et cosmologie.
  • GEOAZUR : les Sciences de la Terre, la dynamique de la lithosphère et la métrologie de l'Univers proche. Cette unité a pour tutelles l'Université Nice Sophia Antipolis, le CNRS et l'IRD. Géoazur est responsable du parc de sismomètre fond de mer de l'IRD. Elle assure toujours le développement d'instrumentation sous-marine moderne comme les bouées Mermaid.


    Article publié le 27/02/19