Ambassadeur Webcams
-/+
Mon Meeting Guide
balise-alt-logo-header-meet-in-nice
MEET IN NICE Site officiel du bureau des congrès de nice

Les grands projets de la ville

Nice, 5ème ville de France et pôle touristique international, est une capitale régionale moderne et active qui a su conserver son art de vivre au fil des siècles d’une histoire riche et intense.

Trois domaines portent particulièrement une volonté d'exellence : le développement durable, la santé et le tourisme, tous surfant sur la vague du numérique.

Devenir une référence en matière d'écologie et la ville verte de la Méditerranée est aujourd'hui une priorité. Cet état d'esprit demeure et s'élargit à tous les domaines, comme le démontre ce florilège de projets d'envergure.

 

Prolongement de la Promenade du Paillon

Alors que la première partie de la Promenade du Paillon rencontre un très grand succès populaire avec plus d’un million de visiteurs chaque année, son extension sur 8 hectares supplémentaires, permettra de disposer d’un parc urbain de 20 hectares en plein cœur de ville !

Alliant nature et culture, le projet prévoit également la requalification et modernisation du MAMAC pour lui redonner toute sa dimension et son rayonnement ainsi que la mise en valeur de la Bibliothèque Louis Nucéra au sein de ce nouvel écrin vert.

Véritable atout architectural et environnemental, l’extension de la Promenade du Paillon contribue à atteindre les objectifs de transition écologique visés d’ici 2025 par la Ville de Nice et la Métropole, à savoir : créer 70 hectares supplémentaires de surfaces perméables et végétalisées, planter 280 000 arbres et réduire les émissions de gaz à effet de – 200 000 tonnes de CO2/an.

Coût : 75M€ TTC (Participation à hauteur de 50% de l’Etat et la Région.)

 

Eco-Vallée

Opération d'Intérêt National décidée lors du Grenelle de l'Environnement et lancée en 2009. L’ambition de l’Eco-Vallée est de proposer un autre modèle de développement et d’urbanisme.

Dans le domaine de l'accueil et du tourisme d'affaires, la Ville de Nice a souhaité augmenter l'attractivité de la Côte d'Azur et ses capacités d'accueil. A cette fin, la Communauté Urbaine Nice Côte d'Azur réalise une grande infrastructure polyvalente qui permettra de conjuguer urbanisation et espaces préservés.

Ce projet de 10 000 ha, dont 450 seront valorisés et urbanisés, aménagés dans la plaine du Var (à l'Ouest de la ville), est l'avenir des Alpes Maritimes. Cette zone accueille déjà des entreprises dont un pôle d'enseignement et de recherche dédié aux métiers du développement durable et de l'écologie, un éco-stade aux normes UEFA. Vont suivre un équipement culturel d'envergure et un centre d'expositions de 75 000 m2, en complément des structures existantes, ainsi que des logements, des commerces et des espaces verts majeurs.

Si ce projet a reçu le label « opération d’intérêt national », c’est surtout pour l'étendue de son ambition dont l'impact concerne le niveau national. Rares sont les initiatives de développement d’un territoire dont la vision soit aussi « grand angle ».

Economie et emploi, écologie, aménagement et transport, logement et vie quotidienne : dans toutes ces dimensions, l’Eco-Vallée compte apporter des réponses efficaces et originales.

Imaginer un autre mode d'aménagement et de développement, tel est le défi de l’opération Eco-Vallée. Certes, il ne s’agit pas d’une ville nouvelle implantée sur un terrain vierge : l’opération doit s’adapter à un territoire existant, à son histoire, aux forces et aux faiblesses de son développement passé. Le projet a toutefois l’ambition de redonner à la plaine du Var son harmonie, sa cohérence, tout comme renforcer sa richesse naturelle et humaine.

Livraison en plusieurs phases : jusqu'à 2032
Investissement : 2 Milliards € dont 75 % issu du secteur privé

Plus d'informations : www.ecovallee-plaineduvar.com

 

Pôle de transport multimodal du Grand Arénas

Le pôle multimodal Nice Saint-Augustin-Aéroport sera le nœud de connexion majeur de l’Éco-Vallée. Tous les modes de transport sur un seul site

Situé sur l’axe Est-Ouest, à proximité de l’aéroport et de l’Arénas, le pôle multimodal Nice Saint-Augustin-Aéroport regroupera à terme une gare ferroviaire (trains et TGV vers Paris, Marseille ou l’Italie), une gare routière (autobus urbains et interurbains), une liaison directe vers le centre-ville de Nice via le tramway, des stations de vélos (Vélo bleu) et de voitures électriques (Auto bleue), des parkings-relais… Cette infrastructure qui occupera 90 000 m2 est une opération pilote de la démarche Éco-Cité. Elle figure aussi parmi les équipements majeurs de l’opération Grand Arénas, puisqu’il offrira à ce nouveau quartier d’affaires une accessibilité exceptionnelle. Le pôle sera directement connecté à l’aéroport international et au réseau des futurs pôles multimodaux de l’Eco-Vallée.

 

Grand Parc Paysager de la plaine du Var, une deuxième coulée verte à l'ouest de Nice

Au pied des futures lignes 2 et 3 de Tramway, à 5 mn de l’Aéroport international Nice Côte d'Azur et traversée par les pistes cyclables qui se développent sur toute la Plaine du Var, une grand parc paysager va voir le jour, révolutionnant le paysage de l’Ouest niçois, du stade Charles Ehrmann jusqu’au stade Allianz Riviera.

Ce sera le poumon vert de la nouvelle Nice qui se dessine à l’ouest de la ville.

  • 30 hectares, c’est plus du double de la "Promenade du Paillon" qui en compte 12.
  • 30 hectares supplémentaires pour la nature et pour les hommes.

Cet espace nature exceptionnel s’étendra sans interruption sur plus de deux kilomètres, depuis le stade Charles Ehrmann au Sud jusqu’à l’Allianz Riviera. Sa largeur sera équivalente à celle de la Promenade du Paillon, soit une centaine de mètres. Il se développera sur une première section d’1,2 km bordant les équipements de la Cité des Sports. Puis il franchira le boulevard du Mercantour par une grande passerelle piétonne et cyclable et se poursuivra au nord des Arboras jusqu’au Club hippique. Enfin, il se prolongera par des cheminements aménagés au travers de la zone agricole jusqu’à Saint-Isidore.

Ce "Central Park" azuréen sera planté d'arbres, comprendra des bassins et des équipements sportifs ainsi que des aires de loisirs.

Livraison par tranche sur 6 ans. Le premier hectare a été livré fin 2020.

 

Pôle d'échanges multimodal Nice-Thiers et requalification du quartier

Réaménagement de la gare centrale Nice-Thiers et de son quartier.

Principale pôle ferroviaire de Nice Côte d'Azur (8 millions de voyageurs par an - 11 millions attendus d'ici 2020), la gare de Nice-Thiers a été construite en 1870. L'arrivée à l'horizon 2023 de la ligne grande vitesse, le renforcement des TER (deuxième densité de France après l'Ile-de-France) ainsi que le développement du réseau du tramway, confortent l'importance du projet d'aménagement de la gare Nice-Thiers. L'objectif est de réaliser un véritable pôle d'échanges multimodal de plus de 10 000 m2 répondant aux besoins constants de développement des transports et de l'inter-modalité.

Des travaux concernant le bâtiment des voyageurs, les services et les accès aux quais ont été livrés la fin 2015. Une deuxième tranche de travaux visant à intégrer un espace marchand rejoignant la ligne 1 du tramway est prévue, avec une livraison en 2021.

Investissements : 61.5 million €, répartis entre la Region, le Département, la Métropole Nice Cote d'Azur, Gares et Connexons et la SNCF.

 

La redynamisation du quartier sera également assurée par l’édification d’un ensemble immobilier de 19 000m² sur un programme mixte et au design moderne (commerces, hôtel "Hilton Garden Inn" de 120 chambres, salle de spectacle de 600 places, bureaux et services). Le bâtiment qui abritera le nouvel ensemble, baptisé « Iconic »,  se veut porteur d’une identité forte, signée par Daniel Libeskind, également auteur du « Master Plan » de Groud Zero à Manhattan ou du Royal Ontario Museum de Toronto.  La structure de 40 mètres de hauteur sera faite de béton, d’acier et de verre rappelant un diamant à plusieurs facettes. « Je me suis inspiré des formes minérales de l’azurite, d’une cristallisation harmonieuse pour créer un bâtiment qui pourra être vu sous tous les angles et contribuera ainsi à faire disparaître la frontière entre ces deux parties de la ville. Il servira aussi à refléter la ville, la lumière et le paysage ». Le bâtiment Iconic comprendra 6.500 m2 de commerces, 4.800 m2 de bureaux, cinq restaurants et un hôtel Hilton. Et également une salle de spectacles de 600 places en sous-sol.

Cette opération est l’un des plus audacieux projets de requalification de quartier de gare jamais réalisés et représente un investissement de 80M d’euros. Travaux démarrés au 4ème trimestre 2017 pour une livraison prévue fin 2022.

 

 

Nice Méridia et Eco-Campus

Opération prioritaire de l’Éco-Vallée, la technopole urbaine Nice Méridia a vocation à s’étendre sur 200 hectares, avec un premier secteur opérationnel de 24 hectares. Son Eco-campus doit regrouper des pôles d'enseignements, de recherche et d'innovation liés à l'environnement, au développement durable et aux smart cities.

La technopole urbaine Nice Méridia compte déjà des logements, un hôtel d'entreprises (Premium) et sa pépinière de startup, ainsi que l'immeuble The Crown avec ses 11 105 m2 dont 4 500 m2 loués par la société américiane IBM.

Sa situation urbaine ainsi que la mixité de son programme en font un éco-quartier unique, offrant une qualité de vie et de travail incomparable. Véritable catalyseur d’innovation, Nice Méridia offre un espace de développement pour la R&D et la formation dans les secteurs de la croissance verte, de l’environnement et de la santé.


L’objectif de Nice Méridia est de créer et d’organiser un site urbain particulièrement attractif pour les organisations publiques et privées de R&D en renforçant les secteurs prioritaires d’Éco-Vallée liés à l’innovation durable, tout en accélérant les processus du développement endogène tels que les incubateurs, pépinières d’entreprises, hôtels d’entreprises, business centers…

L’organisation et le fonctionnement de cet espace sont conçus de façon à favoriser les circuits courts entre les connaissances et les innovations développées au sein de l’éco-campus. Ainsi, l’Institut Méditerranéen du Risque, de l’Environnement et du Développement Durable (IMREDD), inauguré en février 2012, et le Centre Européen d'Entreprises et d'Innovation (CEEI) permettront de promouvoir l’innovation et la création d’entreprises dans le domaine du développement durable et des technologies vertes.

Autre projet d'exception attendu à Nice Méridia : un programme innovant de 125 "logements jardins", signé par l'architecte Jean Nouvel, réparti sur deux immeubles économes en énergie.

 

Un nouveau centre d'expositions et de congrès

Un centre international d'expositions et de congrès de 65 000 m2 verra le jour à l'ouest de Nice, au sein du quartier d'affaires Grand Arénas. Cette infrastructure polyvalente, à proximité directe de l'Aéroport International Nice Côte d'Azur, de la gare multimodale et de l'autoroute, constituera une nouvelle étape dans le développement du tourisme d'affaires à Nice et sur la Côte d'Azur. Entièrement modulable et d'une capacité d'accueil de 35 000 personnes, il s'adaptera aisément à tout type d'événements (foires-expositions, grands congrès internationaux, salons professionnels...).

La conception de ce projet a été confiée à une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine, travaillant autour de l’architecte-urbaniste catalan Josep Lluís Mateo, qui assurera également la maîtrise d’œuvre des espaces publics, ainsi qu’une assistance auprès des promoteurs et concepteurs des différents programmes immobiliers à développer sur le site.

Livraison prévue en 2027. Le coût total est évalué à 200 millions d'euros (financement public-privé).

 

Colline de l'ancien Château

Ce haut lieu de la ville, berceau de son histoire, fait l'objet d'un projet global de requalification.

Le parc du Château, d’une superficie de 12 hectares, est un site naturel classé comme « Monument naturel » depuis le 24 décembre 1935. Ce site, ouvert au public, qui a une importante vocation touristique (il accueille 1,2 million de visiteurs par an) et patrimoniale, n’a fait l’objet d’aucune rénovation depuis de nombreuses années. Située à l’extrémité Est de la Promenade des Anglais, la Colline du Château fait aussi partie intégrante du site global de la Baie des Anges et participe pleinement à la démarche engagée par la Ville en faveur de la candidature à l’inscription par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial.

La 1ère phase des travaux concernant le sommet de la colline et les ruines de l'ancien château a démarré au cours du 1er semestre 2017. La rénovation de la calade de la terrasse Nietzsche a été livrée en février 2018. La requalification est prévue pour s'échelonner sur une durée de 15 ans.

Le but est de retrouver l’esprit des promenades du XIXe siècle sans dénaturer le site, avec un paysage qui s’ouvre sur la Baie des Anges. Et, comme point culminant, le donjon et sa vue à 180° et sa table d’orientation...

 

 

Tramway, lignes 4 et 5

Objectifs : améliorer l’offre de transport vers l'Ouest et l’Est de la Métropole Nice Côte d’Azur

Ligne 4

Cette nouvelle ligne de tramway jouera sans nul doute un rôle clé dans la construction des villes attractives de demain, plus apaisées, plus vertes, avec un cadre de vie embelli et amélioré, où l’environnement sera plus pur. La ligne 4 viendra compléter le réseau de transports existants en desservant les communes de Cagnes-sur-Mer et de Saint-Laurent-du-Var.

Les objectifs de cette nouvelle ligne sont multiples : 

  • Améliorer l’offre de transport, alléger le trafic routier, réduire la part de l’automobile. Le tramway pourra transporter environ 300 passagers ; 13 stations sont prévues au lieu de 4 arrêts pour le TER ;
  • Faciliter les déplacements : le trajet durera moins de 20 minutes avec une fréquence de l’ordre de 8 minutes ;
  • Renforcer l’intermodalité avec la réalisation de trois parcs relais en Gare de Saint-Laurent-du-Var, au Val Fleuri et au Parc des Sports Sauvaigo à Cagnes-sur-Mer ;
  • Contribuer à lutter contre les émissions de CO2 afin d’atteindre une baisse de 55% d’ici 2030 dans le cadre du Plan Climat 2025 ; 
  • Requalifier des espaces publics en élargissant les trottoirs et végétalisant des espaces partagés. En effet, 182 000 m² seront requalifiés de façade à façade et 800 arbres seront conservés et plantés (100 à Nice, 200 sur Saint-Laurent-du-Var et 500 à Cagnes-sur-Mer).

La ligne, longue de 7,1 kilomètres ira de Nice Saint-Augustin à Cagnes-sur-Mer. Elle reliera le quartier de Nice Saint Augustin / Grand Arénas au centre-ville cagnois en passant par les principaux pôles économiques que sont l’aéroport, l’Arénas à Nice, la gare et le centre-ville de Saint-Laurent-du-Var, le centre commercial Cap 3000, l’Institut Arnault Tzanck, le quartier des Vespins, le centre-ville de Cagnes-sur-Mer ou encore l’hippodrome à Cagnes-sur-Mer. Mise en service de la ligne 4 de tramway prévue pour 2026.


Ligne 5

D’une longueur de 7,6 kilomètres, cette ligne passera par la vallée des Paillons, au départ du futur Palais des Arts et de la Culture (actuel Palais des Expositions et des Congrès) et non depuis Pont-Michel comme prévu initialement. Cette ligne desservira trois communes : Nice, la Trinité et enfin Drap. Elle sera composée de 16 stations, desservira un bassin de 50 000 habitants et 28 000 emplois en 25 minutes (soit 10 à 15 minutes de moins qu’en voiture). Livraison prévue en 3 phases :

• Phase 1, livrée début 2026 : Section Pont Michel jusqu’à l’Ariane Nord, avec desserte du quartier de Bon Voyage
• Phase 2, livrée mi-2027 :  Section Ariane Nord jusqu’à La Trinité 
• Phase 3, livrée d’ici 2028 : Section Pont Michel jusqu’au futur Palais des Arts et de la Culture de Nice. 

 

 

Réaménagement de la place Ile de Beauté et du quartier du Port

Le quartier du Port a connu ces dernières années une profonde mutation. Celle-ci s’est accélérée en 2019 avec la mise en service de la ligne 2 du tramway qui permet de relier directement l’aéroport au port de Nice en 26 minutes.
L'objectif est devaloriser plus encore les atouts de ce quartier et en particulier la place Île de Beauté qui, avec son patrimoine architectural et culturel d’exception, dispose d’une localisation stratégique au cœur de la ville.
 
  • Verdissement de la ville avec la création de plus de 1 150m² de végétalisation et la plantation de 110 arbres 

  • Qualité urbaine avec la requalification de 16 000 m² autour de l’Église du Port et autour avec la piétonisation des rues Rusca et Pacho, le réaménagement des tronçons sud des rues François Guisol, rues Arson et Fodéré ;

 
Ces aménagements répondront aux attentes des Niçois, riverains, commerçants ou des simples promeneurs et apporteront des solutions en termes de mobilité, de développement durable et de qualité de vie. 
 
La concertation publique, qui a eu lieu en septembre-octobre 2020, a permis d’affiner le projet. Aux termes d’un concours d’architecture dont le jury s’est réuni en octobre 2020 le groupement Atelier Lion Associés/Egis Villes et Transports/ Marc Aurel a été désigné comme équipe. Son projet fait la part belle à l’unité et la sobriété de la place, recentrée autour de l’église, tout en incluant la mobilité et les espaces verts comme partie intégrante du projet, avec un travail alliant esthétique et apaisement. Livraison attendue pour 2025.
 

Palais des Arts et de la Culture

Un ancien Palais des Expositions transformé en Palais des Arts et de la Culture.

L’actuel Palais des expositions sera requalifié en Palais des Arts et de la Culture.  Il sera doté d’une salle de théâtre frontale de 800 places et d’un auditorium de 1 150 places.
Livraison pour une saison culturelle en 2026-2027.