Ambassadeur Webcams 13°
-/+
Mon Meeting Guide
balise-alt-logo-header-meet-in-nice
MEET IN NICE Site officiel du bureau des congrès de nice

Une station niçoise de production d'hydrogène dès 2024

L’installation à Nice en 2024 d’une station de production d’hydrogène décarboné permettra d’éviter à terme l’émission de 91.000 tonnes de CO2. Coût du projet financé en partie par l'Europe, environ 45 M€.

A Nice, le futur de la production d’énergie va pouvoir s’appuyer sur la ressource hydrogène. La Commission européenne vient d'adouber le projet Monanhyssa, porté par Hynamics, une filiale d’EDF, à travers une subvention de 8,9M€ pour l’installation d’une station de production d’hydrogène bas carbone, soit 20 % du montant total de l'équipement. La Banque des Territoires (filiale de la Caisse des dépôts) investit également à hauteur de 4,7 M€ sous la forme d’une prise de participation.

Prévue à l'horizon 2024, la station Monanhyssa sera située au sein du Parc d'Activités Logistiques de Saint-Isidore, à Nice. D’une puissance de 2 MW elle sera alimentée par le mix énergétique, largement décarboné, mais également par de l’électricité renouvelable d’origine photovoltaïque. L'hydrogène généré par électrolyse (ou décomposition de l'eau) servira  à alimenter ensuite grâce à une station de distribution les bus de la Métropole Nice Côte d'Azur (réseau Lignes d’Azur) et de la Région Sud (réseau ZOU !), des bennes à ordures ménagères et des camions de Monaco Logistique.

L'union sacrée autour de l'hydrogène

Monanhyssa a été retenu dans le cadre de l’appel à projet "CEF-Transport-Blending facility" de la Commission européenne, très sensible au déploiement de carburants alternatifs. Selon Hynamics, la station niçoise permettra d’éviter l’émission de 91.000 tonnes de CO2 sur les vingt prochaines années et contribuera ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique. «Le projet Monanhyssa se distingue par son envergure géographique, couvrant les besoins d’une partie significative du littoral de la Côte d'Azur, mais également par son potentiel en termes de développement des applications (mobilité, industrie...)» souligne Christelle Rouillé, directrice générale d’Hynamics.

Ce projet d’écosystème hydrogène s'inscrit également dans la politique environnementale des collectivités locales, à l'image du Plan Climat «Une COP d’avance» de la région Sud, du Plan Climat Air Énergie de la Métropole Nice Côte d’Azur ou du Plan Énergie Climat de la Principauté de Monaco. Cette dernière va également investir dans Monanhyssa sous la forme d’une prise de participation.

 

Article paru dans Tribuca.net, publié le 01/04/21